En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Philippus Aureolus Theophrastus Bombastus von Hohenheim, dit Paracelse

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Médecin et philosophe suisse d'origine souabe (Einsiedeln, près de Zurich, v. 1493 – Salzbourg 1541).

Il a laissé une œuvre abondante traitant de médecine, de philosophie, d'astronomie et d'astrologie (Astronomia magna, 1537-1538). En contact avec les milieux humanistes, il chercha à secouer le poids de la tradition. À son entrée en chaire à l'université de Bâle en 1526, il s'exprima en allemand, critiquant violemment Galien et Avicenne. Ce personnage, dont la pensée encore marquée par le Moyen Âge, mêle des éléments mystiques, magiques, alchimiques et néoplatoniciens, n'a cessé de fasciner les poètes allemands, notamment Goethe et les romantiques.