En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Édouard Ourliac

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Carcassonne 1813 – Paris 1848).

Boute-en-train de la bohème fantaisiste, chroniqueur, auteur de romans lestes, Ourliac conquit, avec Suzanne (1840), l'estime de Balzac, qui accorda au roman une critique louangeuse dans la Revue parisienne. Il retrouva la foi à la lecture de Bonald et de Maistre, se lia d'amitié avec Veuillot et collabora à l'Univers. « Retournant l'ironie de Candide contre la philosophie de Voltaire » (Balzac), il devint un des espoirs de l'école littéraire catholique, avant de mourir à 35 ans.