En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Satym Ouloug-Zoda

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain tadjik (Varzyk 1911).

Fils de paysan du Ferghana, il se fait connaître par des essais et des récits que publie la presse locale, puis consacre des drames à la vie des kolkhozes cotonniers (Chodmon, 1939), aux années de guerre civile (les Gourdins rouges, 1940) et de résistance (le Brasier, 1944), ainsi qu'au poète persan Rudaki (1958). Il a, dans des récits à base autobiographique, retracé la naissance du Tadjikistan socialiste (Terre ressuscitée, 1953 ; l'Aube de notre vie, 1954) et fait revivre dans un roman historique le chef paysan Vossè (1967).