En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Fernand Ouellette

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain québécois (Montréal 1930).

Son œuvre comprend des essais (les Actes retrouvés, 1970), une biographie du compositeur Edgard Varèse, un Journal dénoué (1974), des romans (Tu regardais intensément Geneviève, 1978 ; la Mort vive, 1980). Mais c'est à la poésie qu'il doit sa réputation. Ses premiers recueils débutent par une vision tragique du monde (Ces anges de sang, 1955) pour aboutir à un érotisme mystique (Dans le sombre, 1967). De Novalis à Jouve, de Mozart aux grands peintres, Ouellette cherche l'ombre de la lumière. En la nuit, la mer (1981) recueille les poèmes de 1972 à 1980. Les Heures (1987) évoquent le père et la mort.