En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Miguel Otero Silva

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain vénézuélien (Barcelona, Anzoátegui, 1908 – Caracas 1985).

Après un premier roman à l'accent révolutionnaire (Fièvre, 1939), il aborda les problèmes du sous-développement du Venezuela (Maisons mortes, 1955 ; Bureau no 1, 1961), avant de s'attacher aux relations entre le pouvoir et l'individu (la Mort de Honorio, 1963 ; Quand je veux pleurer je ne pleure pas, 1970). Avec Lope de Aguirre (1979), il apporta sa contribution à l'importante littérature romanesque développée autour du fameux conquistador rebelle.