En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nikolaï Alekseïevitch Ostrovski

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain soviétique (Vilija, Volhynie, 1904 – Moscou 1936).

Il participa à la guerre civile, où il fut blessé. Devenu infirme puis aveugle, il décida de poursuivre par l'écriture son combat de militant en s'attachant à faire revivre avec Et l'acier fut trempé (1932-1935), sous les traits autobiographiques du héros Pavel Kortchaguine, le visage épique et l'élan romantique de sa génération. Fusion exemplaire d'une œuvre et d'une vie, le roman, produit du réalisme socialiste, connut un immense succès.