En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joe Orton

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Auteur dramatique britannique (Leicester 1933 – Londres 1967).

Homosexuel provocateur (Steven Frears a évoqué sa vie dans le film Prick Up your Ears), Orton incarne le renouveau comique du théâtre anglais des années 1960. Contrairement aux « Jeunes gens en colère », il rejette le théâtre politique ou didactique mais, pour faire réagir le bourgeois, il construit avec soin des farces dont l'intrigue mène les personnages à un paroxysme proche de l'absurde. Dans Mr Sloane (1964), deux êtres laids et grotesques, frère et sœur, se partagent les faveurs du jeune personnage éponyme. Inceste et profanation sont les thèmes abordés ouvertement en 1965 dans Pillage (un fils déshabille le cadavre de sa mère pour cacher de l'argent volé dans le cercueil) et en 1969 dans Ce qu'a vu le majordome (un fils viole sa mère, des jumelles sont séduites par leur père inconnu). Dans une langue où se mêlent raffinement et grossièreté, Orton nie toutes les valeurs de la société de son temps.