En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Simon J. Ortiz

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète américain (Albuquerque, Nouveau Mexique, 1941).

Sa poésie rend compte avec vigueur de l'aliénation ressentie par un Indien américain dans son propre pays. La préface de son recueil le plus important, Un bon voyage (1977), rappelle que le récit et la prière sont des genres traditionnels pour lui et leur perpétuation la clé de la survie. Contre la confusion et l'impersonnalité de la vie américaine contemporaine, les rituels ancestraux aux origines perdues manifestent la possibilité d'une éternité (Un poème est un voyage, 1981).