En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Yitzhak Orpaz-Auerbach

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain israélien (Zinkov, Russie, 1923).

Il s'installa en Israël en 1938. Ses premiers récits mettent en scène des marginaux, frappés d'impuissance devant la vie (l'Herbe sauvage, 1959). Si le héros du roman Peau pour peau (1962) évoque l'Étranger de Camus, les personnages de ses nouvelles la Mort de Lysanda (1964), Fourmis (1972), ou ceux de ses romans Maison pour un seul homme et la Fiancée éternelle (1988) évoluent dans un univers surchargé de symboles. Un certain réalisme reparaît dans les nouvelles de Rue de la Tomozenna (1979), où l'auteur retrouve le monde de son enfance, le bourg juif de l'Europe centrale, et dans le roman le Jeune Homme (1984).