En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Origène

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Théologien et écrivain grec (Alexandrie v. 185 – Césarée ou Tyr 252/254).

Élevé dans la foi chrétienne, il vit son père exécuté et ses biens confisqués lors de la persécution de Septime Sévère (202). Maître de grammaire, il transforma l'école catéchétique d'Alexandrie en un centre de recherche théologique et exégétique, tout en suivant lui-même les cours du philosophe médio-platonicien Ammonios. Épris d'ascétisme, il ira jusqu'à se castrer. À travers ses démêlés avec l'évêque Démétrios, ses prédications et conférences à Rome, à Antioche et à Jérusalem, il développa une doctrine dont l'orthodoxie fut rapidement suspectée. Vers 213, il entreprit les Hexaples, qui mettent en parallèle la version hébraïque de la Bible et ses traductions grecques, et que prolongeront de nombreux Commentaires. Alors que son traité Des principes forme la première grande synthèse de la théologie chrétienne, le Contre Celse (248) est l'une des plus fortes apologies du christianisme. Torturé durant la persécution de Dèce, il survivra quelques années, laissant des disciples qui, comme Évagre, radicaliseront sa pensée.