En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Zoé Oldenbourg

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière et historienne française d'origine russe (Saint-Pétersbourg 1916 – ? 2002).

Elle se tourne d'abord vers le roman historique (Argiles et Cendres, 1946, puis la Pierre angulaire, prix Femina 1953) évoque l'histoire des cathares (le Bûcher de Montségur, 1959 ; les Brûlés, 1960 ; les Cités charnelles, 1961), et enfin les Croisades (1965) en se proposant d'analyser le côté humain de cette aventure longue complexe et tragique. Elle donne ensuite des aventures historiques individuelles (Catherine de Russie, 1966), collectives (l'Épopée des cathédrales, 1973) ou imaginaires (la Joie des pauvres, 1970). Elle a analysé son itinéraire personnel dans Visages d'un autoportrait (1976) et à travers l'évocation de son père (le Procès du rêve, 1982).