En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Oberiou

sigle d'Obiedinienie Realnovo Iskousstva (Association de l'art réel)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Groupe littéraire formé à Leningrad en 1926-1930, dont les membres les plus connus sont Kharms, Vaguinov, Alexandre Vvedienski (1904-1941), Nikolaï Zabolotski (1903-1958). Se référant à la tradition absurdiste russe et à l'expérience futuriste, les « Oberioutes » entendaient non seulement créer une nouvelle langue poétique mais aussi fonder une nouvelle perception des choses, arrachant celles-ci aux associations littéraires ou triviales éculées grâce au « heurt entre les différents sens d'un mot ». Cette quête de l'insolite, du grotesque, du non-sens, qui fait écho au surréalisme, mais aussi à certaines tentatives picturales (Malevitch, Filonov), s'exprima dans des recueils collectifs (Bûcher, 1927) et au théâtre (le Sapin des Ivanov, 1939, de Vvedienski). Elle trouva sa postérité dans l'œuvre d'Evguéni Chvarts (1896-1958), auteur dramatique proche des Oberioutes (les Jeunes époux, 1958) et dans la littérature enfantine.