En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Frank Norris

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Journaliste et romancier américain (Chicago 1870 – San Francisco 1902).

Il passa sa jeunesse en Californie et fit un séjour à Paris où il découvrit l'œuvre de Zola. Partisan d'un « naturalisme intégral », il allie sens documentaire et protestation, en rupture esthétique décisive avec la « genteel tradition » et dans une veine typiquement américaine. McTeague (1899) (qui inspira le film d'E. von Stroheim, les Rapaces), la Pieuvre (1901) et la Fosse (1903) – premiers volets d'une trilogie intitulée l'Épopée du Blé, dont le dernier élément, le Loup, resta inachevé – suggèrent des tragédies modernes où la violence de la société rencontre la brutalité des hommes. Le récit dénonce les compagnies ferroviaires qui expulsent les fermiers et joue de l'opposition symbolique du blé et du rail pour exhiber les déterminismes d'une culture qui fait que les ranchers et les trusts ne sont que des jouets de la Fatalité.