En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Paul Nizon

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain suisse-allemand (Berne 1929).

Les romans de ce Parisien d'adoption, d'empreinte fortement autobiographique (Canto, 1963 ; Stolz, 1975 ; l'Année de l'amour, 1981), donnent à lire l'étonnement et le ravissement face à la prodigalité de la vie : acte existentiel, l'écriture est pour Nizon à la fois le moyen de rapprocher le monde et de réfléchir à cet effort (Swiss made, 1971 ; Dans le ventre de la baleine, 1985 ; l'Envers du manteau, 1995 ; Chien. Confession à midi, 1998).