En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Friedrich Nicolai

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Éditeur et écrivain allemand (Berlin 1733 – id. 1811).

Ses revues, auxquelles collaborèrent Lessing et M. Mendelssohn, firent de sa maison d'édition le centre de l'Aufklärung berlinois. Rationaliste intransigeant, il polémiqua contre le piétisme et l'orthodoxie luthérienne et fit dans plusieurs romans la satire des mœurs religieuses (Sebaldus Nothanker, 1773-1776), mais aussi celle du kantisme (Histoire de la vie d'un gros homme, 1794). Il attaqua aussi bien le romantisme que le classicisme de Weimar, parodia Herder, Schiller et Goethe (les Joies du jeune Werther, 1775). Son dogmatisme lui attira les railleries des générations nouvelles.