En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nibelungenlied

(la Chanson des Nibelungen)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poème épique en moyen haut-allemand, composé autour de 1200 dans la région danubienne par un auteur anonyme. L'œuvre n'est connue que par des copies, si bien qu'en l'absence d'original l'établissement du texte définitif se révèle impossible. L'auteur a utilisé des poèmes héroïques sur le thème légendaire du meurtre de Siegfried et sur celui, historique, du massacre des Burgondes par les Huns (437), éléments qu'il réussit à fondre en un tout cohérent. Pour pouvoir épouser Kriemhild, sœur de Gunther, le roi des Burgondes Sifrit (Siegfried) doit aider Gunther à conquérir la reine d'Islande Brünhild ; il y parvient, grâce à sa cape magique. Brünhild, apprenant la vérité, fait assassiner Siegfried par Hagen. Kriemhild, par vengeance, épouse Attila, roi des Huns, et, après avoir attiré les Burgondes à la cour de son époux, les fait massacrer jusqu'au dernier. Le poème mêle éléments chrétiens, courtois et sauvagerie barbare. Par sa composition, sa langue, sa forme strophique très stricte, il est un chef-d'œuvre de la littérature médiévale.