En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

André Robert Andréa de Nerciat

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Dijon 1739 – Naples 1800).

La postérité rend aujourd'hui hommage à l'étonnante inventivité de ses romans libertins qui, à la différence de ceux de Sade, ne semblent prétendre à aucune réflexion philosophique et se contentent de glorifier le plaisir sensuel et l'amour des mots et de leur chair : Félicia ou Mes fredaines (1775). C'est pourtant ce que démentent tant l'ironie d'un titre comme le Doctorat impromptu (1788) que l'incroyable complexité des dispositifs spatiaux et textuels des œuvres de grande ampleur que sont le Diable au corps (1786) et les Aphrodites ou Fragments pour servir à l'histoire du plaisir (1793) et qui décrivent une complexe franc-maçonnerie sexuelle avide d'échapper, à travers un rituel orgiaque raffiné, aux soubresauts de l'Histoire.