En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ibrahim Nasrallah

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète et romancier palestinien (Amman 1954).

Né dans un camp de réfugiés, il a étudié dans les écoles de l'UNRWA. Son œuvre poétique a été fort remarquée (les Chevaux près de la ville, 1980 ; Pluie dedans, 1982 ; Bois vert, 1991). Il part enseigner deux ans en Arabie saoudite (1976-1978) et en revient avec un premier roman cauchemardesque (Terres de fièvres, 1985). À son retour à Amman, il exerce la profession de journaliste et publie plusieurs romans très originaux et novateurs ('Aw, 1990 ; Oiseaux aux aguets, 1996 ; le Garde de la cité perdue, 1998) et des livres pour enfants.