En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Narsaï ou Narsès

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain syriaque (399 – 502).

Formé à Édesse, dont il y prit la direction de l'École (437) avant celle de Nisibe (457), il est l'auteur d'œuvres théologiques et liturgiques (notamment d'hymnes qui lui valurent le surnom de « Harpe du Saint-Esprit ») et d'un curieux poème en l'honneur de Diodore de Tarse, Théodore de Mopsueste et Nestorius.