En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Rachid Nakhla

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain libanais (Bârûk 1873 – Beyrouth 1939).

Il est resté célèbre pour ses poèmes qui lui valurent le surnom de « Prince de la poésie dialectale ». On lui doit l'hymne national libanais (1926), un Dîwân (1945) et une pièce de théâtre (Muhsin al-Hazzânî, 1936). Son fils Amîn (Bârûk 1901 – Beyrouth 1976) fonda à Beyrouth l'hebdomadaire al-Cha'b (le Peuple) et fut élu député en 1947. Outre des essais juridiques, historiques et littéraires, il publia des recueils poétiques (le Cahier de poésie, 1952 ; Nouveau Recueil, 1961).