En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nakamura Shinichiro

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain japonais (Tokyo 1918 – 1997).

Après avoir étudié la littérature française à l'Université de Tokyo, il crée, durant la guerre, avec Fukunaga et Kato, le groupe « Matinées poétiques » (1942). En 1946, leur essai collectif, Réflexions sur la littérature, fait date en définissant les objectifs de l'École de l'après-guerre. Dès l'année suivante, le roman Dans l'ombre de la mort (1947) le consacre comme un grand écrivain. Traducteur de Nerval, Supervielle, Claudel, Robbe-Grillet, et critique traitant avec le même bonheur des œuvres japonaises de l'époque classique ou des temps modernes, il est avant tout un « romancier du temps qui passe » qui s'est choisi comme références le Genji monogatari et Proust : la Fontaine d'amour (1962), Solitude (1966), l'Été (1978), l'Automne (1981), l'Hiver (1985).