En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Na Kyong-son, dit Na To-Hyang

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain coréen (Séoul 1902 – id. 1927).

Membre du groupe Paekcho (Marée blanche), il évolua dans ses nouvelles du romantisme au naturalisme : Un rêve (1923), les Mûriers (1925), Samyong le Muet (1925).