En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mushanokoji Saneatsu

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain japonais (Tokyo 1885 – id. 1976).

Né dans une famille noble, il perdit son père à 2 ans. Ayant subi dès l'adolescence l'influence de la pensée chrétienne et des idéaux humanitaires de Tolstoï, il contribua en 1910, avec Shiga Naoya, à la fondation de la revue Shirakaba, qui chercha à opposer un humanisme positif à la sombre vision du monde des naturalistes japonais. En 1918, il fonda une communauté utopique appelée « Nouveau village ». Parmi ses très nombreuses œuvres, on peut citer : Un garçon né coiffé (roman, 1911), l'Amitié (récit, 1919), Vive l'homme ! (théâtre, 1922), et Maître Sincère (roman, 1949-1950).