En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Toni Morrison

Toni Morrison
Toni Morrison

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière américaine (Cleveland 1931).

De son enfance à Lorain (Ohio), elle conserve l'attachement au folklore, aux mythes et aux croyances mystiques de la communauté noire. Après des études à Cornell University et des débuts au Texas, elle est depuis 1989 professeur à Princeton University. Sa vocation littéraire naît des histoires racontées par les membres de sa famille. Après une thèse sur Virginia Woolf et William Faulkner, elle devient aussi lectrice pour la maison d'éditions Random House à New York. Ses œuvres sont marquées par une volonté de découverte de l'autre et par l'exploration de l'aliénation du sujet quand il devient objet du regard (l'Œil le plus bleu, 1970 ; la Chanson de Salomon, 1977 ; Beloved, 1987). Auteur également d'une pièce de théâtre inédite, Emmet le rêveur (1986), elle reçu de nombreux prix, notamment le prix Pulitzer en 1988 et le prix Nobel de littérature en 1993. Dans Jazz (1992) et Paradis (1998), on retrouve une technique narrative originale, malgré ses liens indéniables avec Faulkner et d'autres écrivains du Sud : compassion et humour marquent une œuvre qui réfléchit sur la place des Noirs dans l'espace et dans le temps américains et tente de libérer le langage du poids des préjugés de sexe et de race, en une entreprise véritablement poétique. Son travail de critique porte sur la littérature afro-américaine et sur les réalités sociales de la condition noire aux États-Unis (le Jeu des ombres blanches et l'imagination littéraire, 1992).