En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mori Arimasa

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Philosophe et écrivain japonais (Tokyo 1911 – Paris 1976).

Issu d'une famille protestante très cultivée, il fit, jusqu'à 39 ans, une brillante carrière universitaire : professeur adjoint à l'Université de Tokyo, il poursuivit des recherches, notamment sur Pascal et Descartes (la Méthode de Pascal, 1943). Mais le contact réel et bouleversant avec la vie occidentale en 1950 détermina sa vocation d'écrivain, et le fit s'établir définitivement à Paris. Son désir fut de comprendre de l'intérieur la civilisation européenne, en quête d'une universalité fondée sur le particulier : « l'expérience vécue ». En 1957, Sur les fleuves de Babylone, journal intime sous forme de lettres, marqué d'un style lyrique, eut immédiatement un grand retentissement au Japon. Suivent Aux portes des remparts (1962), Notre-Dame lointaine (1967).