En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Elizabeth Robinson Montagu

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres anglaise (York 1720 – Londres 1800).

Elle tint, à partir de 1742, un salon (où elle reçut lord Lyttelton, H. Walpole, S. Johnson, J. Reynolds) qui lui valut le surnom de « madame Du Deffand de la capitale anglaise » et surtout celui de « reine des bas-bleus ». On lui doit, en réponse aux critiques de Voltaire, un Essai sur les écrits et le génie de Shakespeare (1769), suivi d'une Apologie de Shakespeare (1777).