En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

Vilhelm Moberg

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain suédois (Algutsboda, Småland, 1898 – Väddö, près de Stockholm, 1973).

Journaliste et écrivain « prolétaire » des années 1930, il fut l'interprète du monde paysan dans ses romans historiques. À cheval ce soir ! (1941) décrit la lutte sanglante d'une communauté villageoise du xviie s. contre le pouvoir abusif des seigneurs. Le retour vers le passé autorise une critique acerbe, mais transposée, de la dictature nazie. Le Soldat au fusil brisé (1944) dénonce les leurres du monde moderne, prônant les valeurs de la terre. Son récit cyclique, en quatre volumes, les Émigrants (1949-1959), dépeint l'exode des paysans smålandais vers les États-Unis au xixe s. Les minutieuses recherches dans les archives de l'émigration font de ce roman un texte documentaire. Auteur dramatique, il prit ses thèmes dans l'actualité (Notre fils qui ne naquit jamais, 1945 ; le Juge, 1957). Son histoire du peuple suédois (Mon histoire de Suède, 1970) est inachevée.