En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gaston Miron

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète québécois (Sainte-Agathe-des-Monts 1928 – Montréal 1996).

Fondateur (1953) et animateur des Éditions de l'Hexagone, militant socialiste et indépendantiste, il a joué un rôle capital dans la défense de la langue et l'essor de la littérature québécoise. Concevant le développement de son œuvre à travers des cycles – « la Marche à l'amour », « la Vie agonique », « la Batèche », « l'Amour et le Militant », « l'Amour en sursis » –, il a rassemblé l'essentiel de ses poèmes dans l'Homme rapaillé (1970), sans cesse repris et enrichi (Gallimard, 1999). Enracinée dans la parole populaire aussi bien que dans les complaintes de Rutebeuf et de Villon, l'écriture de Miron s'autorise de Garneau et de Grandbois, mais aussi d'Éluard, de La Tour du Pin, d'André Frénaud.