En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sarah Gertrude Millin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière sud-africaine d'expression anglaise (en Lituanie, 1889 – Johannesburg 1968).

Auteur de nombreux romans (la Rivière sombre, 1920 ; Mary Glenn, 1925 ; le Roi des bâtards, 1951 ; The Wizard Bird, 1962 ; Au Revoir, chère Angleterre, 1965), des biographies (Cecil Rhodes, 1933 ; General Smuts, 1936) et d'un journal de guerre (1944-1948), elle a donné le meilleur de son œuvre avec ses récits autobiographiques (La nuit est longue, 1941 ; le Compte de mes jours, 1955). Le titre de son roman les beaux-Enfants abandonnés de Dieu : roman des Sang-Mêlé (1924, repris en 1952) sert encore à désigner les gens de couleur.