En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Georges Ephraïm Michel, dit Ephraïm Mikhaël

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète français (Toulouse 1866 – Paris 1890).

Un premier prix au concours de poésie organisé en 1889 par l'Écho de Paris apporta à Mikhaël une certaine célébrité. Suivirent une féerie (le Cor fleuri, 1888), des Poèmes en prose (1890), un drame lyrique (Briséis, 1893), écrit avec Catulle Mendès et mis en musique par Chabrier, qui mêlent la mélancolie symboliste à des exigences quasi parnassiennes. Ce décadent érudit, célébré comme l'« espoir de la poésie française », mourut à 24 ans.