En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Henri Meschonnic

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète et critique français (Paris 1932).

Sa poésie (Dédicaces proverbes, 1972 ; Dans nos recommencements, 1976 ; Légendaire chaque jour, 1979 ; Voyageurs de la voix, 1985 ; Puisque je suis ce buisson, 2001), ses traductions et gloses bibliques (les Cinq Rouleaux, 1970 ; Jona et le Signifiant errant, 1981 ; Gloires, 2001) accompagnent une réflexion sur l'écriture menée, à partir de la linguistique, du marxisme et de l'esthétique, dans ses œuvres théoriques (Pour la poétique, 1970-1978 ; le Signe et le Poème, 1975 ; Critique du rythme, 1982 ; Modernité Modernité, 1988 ; Politique du rythme, 1995). L'ensemble définit le projet poétique par la conscience du statut du signe linguistique et de l'indissociabilité du signifiant et du signifié : l'objet du poème est inséparable de sa profération, les activités langagières constituant un tout indissociable d'oral et d'écrit, tandis que l'interprétation textuelle doit éviter la réduction scientiste et la tentation idéaliste, issues des formalismes contemporains.