En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Merari Siregar

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain indonésien (Siporok 1896 – Kalianget 1940).

Il fit des études à l'École normale (Kweekschool) et obtint, en 1923, un diplôme du Handelscorrespondent Bond à Jakarta. Enseignant à Medan (Sumatra-Nord), il travailla ensuite à l'hôpital public de Jakarta, puis à Madura. Auteur d'une Histoire de Djamin et de Djohan (1918), qui adapte le Jan Smees de l'écrivain néerlandais Justus Van Maurik, il présente, dans Amour et Désir, histoire sur la « pourriture » et le « parfum » de la ville de Batavia (1924), sous la forme d'un recueil de lettres de l'écrivain à sa bien-aimée Noersia, un tableau des mœurs de Batavia. Il est surtout connu pour son roman Tourments et Souffrances (1920) sur les conséquences néfastes d'un mariage forcé.