En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Max Mell

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain autrichien (Marburg, auj. Maribor, 1882 – Vienne 1971).

Ami de H. von Hofmannsthal, il a consacré sa vie et son œuvre de narrateur (le Cheptel de Barbara Naderers, 1914) et d'auteur dramatique, à la défense des valeurs de la tradition catholique autrichienne. Ses thèmes sont puisés dans la vie des petites gens, dans les mystères baroques (le Jeu des apôtres, 1923, son plus grand succès), dans les grands mythes de l'humanité : Œdipe (les Sept contre Thèbes, 1932), les Nibelungen (la Détresse des Nibelungen, 1944-1951), Jeanne d'Arc (1957), Paracelse (1964).