En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Gabriel Matzneff

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Neuilly-sur-Seine 1936).

Essayiste (le Défi, 1965), il est aussi chroniqueur à Combat et au Monde. Son œuvre romanesque peut être vue comme un autoportrait. « Archange aux pieds fourchus » (c'est le titre, en 1983, du troisième tome de son Journal intime), le regard fixé sur son adolescence et sur celle des autres (les Moins de seize ans, 1974 ; Isaïe, réjouis-toi, 1974), il unit une nostalgie pour l'Église orthodoxe à une célébration de toutes les Passions schismatiques (1977) : le Défi (1965), Ivre du vin perdu (1981). Son essai sur la Diététique de lord Byron (1984) n'est qu'un moyen de recomposer sa propre image dans le miroir du héros romantique. La suite de son journal, la Passion Francesca, Journal 1974-1976, est parue en 1998.