En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Mairet

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Auteur dramatique français (Besançon 1604 – id. 1686).

Il débuta au théâtre par des tragi-comédies d'inspiration pastorale (Sylvie, 1628), tandis que les Galanteries du duc d'Ossonne (1636) annoncent la comédie de mœurs. Il écrivit surtout, dans la préface de sa Silvanire (1631), le manifeste d'une dramaturgie « nouvelle », conforme aux règles d'Aristote, position esthétique qu'il réitéra dans son hostilité à Corneille dans la querelle du Cid. Sa Sophonisbe (1635) a gardé la réputation de première tragédie régulière ; pourtant, les unités de temps et surtout de lieu n'y sont pas totalement respectées. Mais la pièce, mouvementée et pathétique, ménage les bienséances, ouvrant ainsi la voie au théâtre classique.