En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

John Lyly

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain anglais (Canterbury v. 1554 – Londres 1606).

Professeur à Oxford, parlementaire (1591-1601), il tenta d'illustrer le raffinement des âmes et de la langue anglaises avec un roman didactique (Euphues ou l'Anatomie de l'esprit, 1578). Romanesque sentimental et maniérisme célèbrent le chevalier ; la courtoisie se détache de son contenu spirituel et amoureux pour se muer en manières : l'euphuisme fera école. La suite de ce roman (Euphues et son Angleterre, 1580) rend hommage aux femmes anglaises et à la reine Élisabeth. On doit aussi à Lyly des comédies mythologiques (Alexandre et Campaspe, 1584 ; Sapho et Phaon, 1584 ; Endymion, 1591 ; Midas, 1592) ou satiriques (la Femme dans la lune, 1594) bien accueillies du public aristocratique.