En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hubert Lucot

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1935).

Après quelques livres brefs et hermétiques écrits dans les années 1960 (Jac Regrouper, Absolument, repris respectivement en 1993 et 1996), il compose en 1970-1971 le Grand Graphe, livre d'une seule page de douze mètres carrés qui fait coexister dans un même espace une multitude de plans spatiaux et temporels (publié tel quel en 1990, après avoir donné lieu à une version en pages séparées : Autobiogre d'A.M. 75, 1980). Il intègrera ensuite la technique du «  graphe  » au format nécessairement plus linéaire du livre, dans Phanées les nuées (1981), Langst (1984), Sur le motif (1995), Probablement (1999). Son écriture, d'une densité extrême, est à l'image – kaléidoscopique, fragmentaire, polyphonique – des entrelacs et les bifurcations de la mémoire. Mais si Lucot mène une recherche du temps perdu, il n'est pour lui d'autre temps que celui de l'écriture ni d'autre histoire que celle du livre en train de s'écrire, moyen de vivre le réel en différé. On lui doit aussi les Voleurs d'orgasmes (1998), roman d'aventure, et un texte sur Bram Van Velde, Bram ou seule la peinture (1994).