En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Lucien de Samosate

en gr. Loukianos

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain grec (Samosate, Syrie, v. 120 – Égypte après 180).

Syrien d'origine modeste, il devint rhéteur et avocat, puis entreprit des tournées de conférences. Devenu citoyen romain, il se fixa à Athènes. Il finit sa vie comme haut fonctionnaire en Égypte. On lui attribue environ 80 ouvrages, exercices de rhétoriques (l'Éloge de la mouche), dialogues satiriques (le Dialogue des courtisanes), contes fantastiques. Il s'attaque aux opinions philosophiques ou religieuses (les Sectes à l'encan) et critique les ridicules humains (Sur l'astrologie) : son imagination bouffonne, son style typiquement atticiste et sa maîtrise ironique des genres dont il s'inspire (dialogue platonicien, diatribe cynique, comédie et mime) firent l'admiration d'Érasme et de Voltaire. Son style servit de référence aux débats sur l'éloquence jusqu'au milieu du xviie siècle. Parmi ses ouvrages marquants, on citera les Dialogues des dieux (26 dialogues vifs où l'anthropomorphisme des Olympiens est mené à ses limites), les Dialogues des morts (30 dialogues burlesques, situés aux Enfers, entre héros mythologiques, personnages historiques, hommes obscurs et philosophes célèbres, qui illustrent la vanité des hommes et des systèmes de pensée, à l'exception de Ménippe le Cynique – ces dialogues seront imités par Fontenelle et Fénelon), le Songe ou le Coq (dialogue philosophique, dont le thème principal, repris par La Fontaine dans le Savetier et le Financier, est la dénonciation des soucis qu'apporte la richesse), Lucius ou L'Âne (conte, à l'attribution discutée, où Lucius de Patras, transformé en âne par une sorcière, connaît de nombreuses mésaventures héroïco-comiques, et qui a inspiré Apulée dans ses Métamorphoses). Enfin, dans les Histoires vraies en deux volumes, un périple fantastique entraîne le héros dans la Lune, le ventre d'une baleine, l'île des Bienheureux, le pays des songes... : cette œuvre burlesque, qui parodie historiens, ethnographes et philosophes, a inspiré de nombreux voyages imaginaires, de Rabelais à Swift et à Voltaire.