En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Robert Lowell

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète américain (Boston 1917 – New York 1977).

Influencé par sa culture classique et par les poètes du New Criticism, marqué par une réflexion religieuse qui l'amena au catholicisme, il s'inspira d'abord de données biographiques et familiales (Poèmes 1938-1949, 1950 ; Études d'après nature, 1959), avant d'élargir son expérience au monde (Aux morts pour l'Union, 1964) et d'exprimer les hésitations d'un intellectuel libéral (Au bord de l'océan, 1967 ; Carnets, 1969 ; Pour Lizzie et Harriet, 1973). Adaptateur d'Eschyle, traducteur de Baudelaire, il a tiré des drames de récits de Melville et d'Hawthorne (l'Ancienne Gloire, 1965). À travers son passage de la versification classique au vers libre et de ses certitudes initiales aux crises politiques et mystiques, il résume l'évolution de la poésie américaine contemporaine, d'une conscience stricte des exigences esthétiques à une forme mieux adaptée à l'expérience de la modernité. Il est tenu pour le fondateur du courant de la « poésie confessionnelle ».