En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean-Baptiste Louvet de Couvray

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1760 – id. 1797).

Il reste surtout connu pour un roman d'aventures et d'intrigues libertines (Une année de la vie du chevalier de Faublas, 1787) dont il sut exploiter le succès (Six Semaines de la vie de Faublas, 1788 ; la Fin des amours de Faublas, 1790). Dans cette trilogie, il parvient à créer un type, celui du jeune homme séduisant incapable de résister à une tentation amoureuse et en continuelle évolution. Le goût affirmé du travestissement qui le transforme la moitié du temps en une jeune demoiselle, au risque de l'aliénation, et l'équivoque souvent osée des situations sont contrebalancés par des références constantes à la vertu, des soucis sociaux et réformateurs et une critique implicite des extravagances du genre romanesque même. De là peut-être le choix par la suite du roman à thèse (Émilie de Varmont, 1791) qui lui permettra de défendre avec sérieux ses idées révolutionnaires sur le célibat des prêtres et le divorce.