En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Henri Lopes

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Homme politique et écrivain congolais (Léopoldville 1937).

Ministre de l'Éducation nationale, des Affaires étrangères, Premier ministre (1973), puis directeur général adjoint de l'Unesco, il mène de front carrière politique et écriture. Il est l'auteur de nouvelles (Tribaliques, 1971) dans lesquelles il se montre un observateur attentif de la société africaine au lendemain des indépendances. Il poursuit, dans ses romans, une réflexion ironique sur le problème de l'émancipation de la femme en Afrique (la Nouvelle Romance, 1976), sur les rapports des intellectuels et du pouvoir (Sans tam-tam, 1977) et sur sa propre écriture, dans le Pleurer-rire (1983), roman à structure complexe qui raconte l'histoire d'un dictateur par la voix de son maître d'hôtel. Après le Chercheur d'Afriques (1990), autobiographie romancée sur le thème du métissage (Henri Lopes est lui-même métis), paraît Sur l'autre rive (1992), histoire d'une femme peintre que le poids des coutumes africaines force à s'exiler en Guadeloupe. Toujours centré sur les questions du métissage et de l'identité, le Lys et le flamboyant (1997) raconte l'histoire d'une diva.