En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mikhail Vassilievitch Lomonossov

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain et savant russe (Michaninskaïa, gouvern. d'Arkangelsk, 1711 – Denissovkka 1765)

Fils de pêcheur, il s'enfuit de la maison paternelle en 1730, gagna Moscou à pied, se fit admettre à l'Académie slavo-gréco-latine, puis partit étudier en Allemagne, d'où il envoya son Ode sur la prise de Khotin (1739), d'une prosodie déjà classique. Fondateur des sciences russes, il eut aussi une énorme influence sur la formation de la littérature russe moderne : il réforma la poésie, en adoptant le vers syllabique tonique, et la langue (distinction des trois styles, noble, moyen et vulgaire), et en publiant la première Grammaire russe (1755). Il dota la littérature de sa première Rhétorique (1748) et illustra ses théories par des odes sacrées et des panégyriques. Il est également l'auteur de deux tragédies (Tamiré et Sélim, 1750 ; Démophon, 1757). Il fut pour les Russes « la première université » (Pouchkine).