En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

David Lodge

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain anglais (Londres 1935).

Avec Malcolm Bradbury, David Lodge est le maître incontesté du « roman universitaire » ou « roman de campus », mais il lui arrive de s'éloigner du microcosme des facultés britanniques et des colloques internationaux. Le public le découvre en 1965 avec la Chute du British Museum. Parmi une production abondante, on peut signaler la trilogie que forment Jeux de maux ? (1980), Un tout petit monde (1984) et Jeux de société (1988) ; dans ce dernier titre, Lodge lance quelques piques à l'adresse du gouvernement Thatcher, qui impose aux universitaires un rapprochement avec le monde de l'entreprise. Il est également connu pour ses ouvrages critiques (l'Art de la fiction, 1992). Pensées secrètes (2000) fait s'affronter deux universitaires (un scientifique et une littéraire) au sein d'un étrange rituel de séduction qui passe notamment par un débat sur des thèmes philosophiques (la conscience, la théorie du chaos...), avec l'humour dévastateur qui caractérise le style de David Lodge.