En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joseph Marie Loaisel de Tréogate

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Saint-Guyomard 1752 – Paris 1812).

Après des nouvelles isolées (Valmore, Florello, 1776), puis un recueil (les Soirées de la mélancolie, 1777), la Comtesse d'Alibre (1778), remaniée en 1800 sous le titre de Valrose ou les Orages de l'amour, raconte l'histoire d'une jeune épouse enfermée et tourmentée par son mari ; Dolbreuse (1783) chante le retour à la vertu et à la simplicité provinciale. Loaisel se tourna ensuite vers le théâtre, des spectacles révolutionnaires et le mélodrame (le Château du diable, 1792).