En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Living Theatre

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

troupe théâtrale américaine, fondée par Julian Beck et Judith Malina. Il définit le renouveau du théâtre expérimental américain en représentant des pièces de Gertrude Stein (Docteur Faust allume les lumières, 1951), Jarry (Ubu Roi, 1952), William Carlos Williams, Lorca, Strindberg, Cocteau (Orphée, 1954). Il s'orienta ensuite vers un théâtre social et contestataire (mises en scène de Jack Gelber : la Connection, 1959 ; de Brecht : Dans la jungle des villes, 1960 ; de Kenneth Brown : la Caravelle, 1963 ; les Bonnes de Genet, 1965 ; Antigone de Sophocle adaptée par Brecht ; Frankenstein de Mary Shelley) fondé sur une technique de « création collective » (Mystères et pièces courtes, 1964 ; le Paradis maintenant, 1968). L'influence du « théâtre de la cruauté » d'Artaud, de l'anarchisme de Paul Goodman, la reprise du théâtre épique de Piscator conduisirent le groupe à privilégier le happening (tournées en Europe, 1963-1968) et un système de rôles impersonnels, où l'acteur est tout entier dans sa performance (l'Héritage de Caïn, 1971).