En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Liu Canbo, dit Liu Na'ou

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain chinois (1900-1939 ?).

Après des études au Japon qui lui donnent une parfaite maîtrise des langues japonaise et anglaise, il regagne Shanghai où il édite (avec Shi Zhecun) plusieurs revues littéraires. Traducteur de romans japonais contemporains, il sera en Chine la figure de proue du « néo-sensationnisme », courant littéraire japonais inspiré des différents courants modernes européens, censé restituer une expérience subjective du monde et exprimer la beauté convulsive des grandes métropole modernes (Shanghai), fragmentaire, désordonnée. Son recueil de nouvelles l'Horizon de la cité (1930), où il utilise en virtuose toutes les techniques du modernisme (impressionnisme, monologue intérieur...), est un hommage passionné à la mégapole cosmopolite. Il disparaît trop vite, peut-être assassiné par des agents secrets du Guomindang.