En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Moïse Leib Lilienblum

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Journaliste et écrivain russe d'expression hébraïque (Kedainiai, près de Kovno, 1843 – Odessa 1910).

Il marque la fin de la Haskalah et les débuts du mouvement national juif. Il avait reçu une éducation juive traditionnelle mais, ouvert aux idées modernes, il milita pour éduquer les masses juives. On peut distinguer trois grandes périodes dans son action : le combat pour des réformes religieuses, la lutte pour un renouveau culturel, l'engagement dans le mouvement présioniste Hibbat Zion, à la suite des pogroms de 1881. Son œuvre la plus intéressante est son autobiographie (1876), qui montre son déchirement entre la tradition et la modernité.