En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jonas Lie

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain norvégien (Eiker 1833 – Stavern 1908).

Ses contemporains, Ibsen et son ami Bjørnson, étaient déjà célèbres lorsqu'il publia son premier roman le Visionnaire (1870), par lequel il se présenta comme peintre du nord de la Norvège. Le Pilote et sa femme (1874) l'établit plutôt comme le romancier du couple, mais lui vaut un autre auditoire ; revenant à la mer avec Rutland (1880), renouant avec une écriture plus proche de Dickens, il retrouva son premier public. En 1882, il se fixa à Paris, où il devait rester jusqu'en 1906. C'est là qu'il écrivit, sous l'influence de l'Assommoir de Zola, le Galérien (1883). Dans les contes de Trold I et II (1891-1892), il retrouve le monde des superstitions populaires qui était à la source de son premier roman. Il mêle la description du milieu naturel à l'analyse des forces profondes qui sous-tendent notre action. Les derniers textes témoignent des révoltes et des interrogations du temps, tel Niobé (1893), qui évoque la bohème artiste.