En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hanoch Levin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Auteur dramatique israélien (Tel Aviv 1943 – id. 1999).

Il débuta par des satires politiques après la guerre des Six Jours (Toi, moi et la prochaine guerre, 1968 ; la Reine des cabinets, 1970). Puis il commença à mettre lui-même en scène ses pièces (Yaakobi et Leidental, 1972 ; Hefetz, 1972 ; Kroom, 1975 ; les Marchands de caoutchouc, 1978) : ses personnages rêvent de trouver le bonheur dans le cadre d'une famille, mais n'y parviennent jamais ; ils n'éprouvent de joie que lorsqu'ils rencontrent quelqu'un de plus malheureux qu'eux, qu'ils peuvent alors piétiner. L'humiliation et le ressentiment forment l'essence d'une œuvre dont l'amertume est tempérée par le recours aux situations comiques et par l'accompagnement de mélodies sentimentales. Les dernières pièces marquent un intérêt pour la mythologie (les Tourments de Job, 1981 ; la Grande Prostituée de Babylone, 1982). Un œuvre en prose (Un homme tient débout derrière une femme assise, 1992) résume l'univers grotesque de l'auteur. Il a publié aussi des recueils poétiques, tels que la Vie des morts, 1999.