En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jan Hendrik Leopold

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète hollandais (Bois-le-Duc 1865 – Rotterdam 1925).

La surdité, qui l'isola du monde, fit de son lyrisme, longtemps dédaigné, un art tout de méditation, marqué par son attirance pour la philosophie spinoziste et le mysticisme oriental (Chéops, 1915 ; Vers, 1926). Il a laissé une traduction des quatrains d'Omar Khayyam.